You are currently viewing Bienfaits de l’océan / Confiance en soi : Mathilde Depaulis nous explique !

Bienfaits de l’océan / Confiance en soi : Mathilde Depaulis nous explique !

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Bien-être
  • Commentaires de la publication :0 commentaire

Qui est Mathilde Depaulis, quelle est sa démarche ?

Mellow Sea : « Salut Mathilde c’est un plaisir de te recevoir aujourd’hui chez Mellow Sea, peux-tu nous dire qui tu es, ce que tu fais et nous parler de ta démarche ? »

Mathilde : « Bonjour je m’appelle Mathilde Depaulis et je suis psychologue et psychothérapeute en thérapie cognitive, comportementale et émotionnelle. J’ai fait mes études à Lyon et j’ai ouvert mon premier cabinet là-bas. En 2016 je prends la décision d’arriver à Biarritz, on en parlera peut-être plus tard mais c’est l’océan qui m’a fait venir ici alors que je ne connaissais personne. Dans la pratique que je propose des TCCE (Thérapies Comportementales, Cognitives et Émotionnelles), c’est une approche beaucoup plus ludique et pratique et notamment le patient est au centre de sa thérapie et est vraiment acteur ou actrice de son bien-être. »

Les bienfaits de l'océan à travers les sports aquatiques

Hendaye - Bienfaits de l’océan _ Confiance en soi - Mathilde Depaulis nous explique !

Mellow Sea : « Qu’est-ce que la pratique d’un sport aquatique peut apporter sur le plan mental et son bien-être ? »

Mathilde : « Dans sport aquatique il y a sport, et on sait aujourd’hui tous les bienfaits qu’une activité physique apporte sur notre santé mentale. Mais il y a aussi le côté aquatique. Et c’est ce qui nous intéresse aujourd’hui, avec l’eau, notamment avec l’océan qui est juste derrière nous.

 

Dans cette approche de l’océan on va notamment avoir tout ce qui est confiance en soi puisque l’océan et notamment l’océan Atlantique va nous demander une certaine rigueur, une certaine attention, et une humilité face à la nature qui n’est pas toujours prévisible.

 

Donc ça va amener une confiance en soi, je pense notamment à l’activité du surf mais notamment au sauvetage côtier par exemple qui va vraiment venir nous galvaniser et de session en session on va se voir progresser.

 

Un autre bienfait des activités aquatiques, eh bien c’est la diminution du stress et de l’anxiété. On sait aujourd’hui que le sport et notamment l’océan va réduire notre taux de cortisol, qui est l’hormone du stress et vous pouvez demander à ceux qui pratiquent la nage, le longe-côte, le surf etc.

 

Après une session il y aura bien sûr un pic d’adrénaline, mais il y aura aussi une diminution de l’anxiété, du stress, des préoccupations. Les activités aquatiques vont aussi nous demander une meilleure concentration et on peut même se retrouver dans un état méditatif. La méditation c’est vraiment être présent et c’est ce que nous invite la plupart des activités dans l’eau notamment dans l’océan car on a besoin d’être autant attentif sur notre corps et nos capacités physiques, mais aussi sur cet environnement qui n’est pas toujours prévisible.

 

Et j’aurais envie de rajouter que plus les années passent plus il y a de pratiquants dans l’eau, donc il faut aussi faire attention aux autres.

 

Un des bienfaits des sports aquatiques c’est bien sûr la gestion des émotions. Ça va nous aider à nous apaiser, à nous recentrer sur nous et puis à nous détendre, notamment après une grosse journée. »

L’émotion de la peur et l’aquaphobie liée à un traumatisme

Longe-côte - Bienfaits de l’océan _ Confiance en soi - Mathilde Depaulis nous explique !

Mellow Sea : « Peux-tu nous parler de l’émotion de la peur et de la phobie de l’eau liée à un traumatisme ? »

Mathilde : « Aujourd’hui, on va notamment s’intéresser à la peur qui fait partie des émotions primaires. Dans ces émotions primaires, il y en a six : la peur, la colère, la tristesse, la joie, le dégoût et la surprise. Toutes nos émotions nous sont utiles bien qu’il y en ait des plus agréables que d’autres.

 

La peur, quand on arrive à éviter une situation, eh bien ça peut donner lieu à une phobie et notamment une phobie de l’océan : une aquaphobie. Ce qui arrive la plupart du temps après un traumatisme. Alors il y a plein de gens qui vivent avec une phobie, une aquaphobie ou autre et qui vivent très bien. Mais si vous vous sentez impacté, gêné, justement dans vos activités, dans ce plaisir que vous éprouviez avant, eh bien sachez qu’il y a des thérapies, des solutions qui vont vous aider à retourner à l’eau et à retourner faire les activités que vous aimiez. Notamment les thérapies cognitives, comportementales et émotionnelles. C’est une approche qui va vraiment vous permettre par étape de vous désensibiliser.

 

Et donc avec mes patients, quand je prends en charge une phobie, on détaille ensemble les objectifs. C’est-à-dire que peut-être que votre objectif ne sera pas d’aller à la grande vague de Belharra, mais simplement de reprendre votre planche en mousse et d’aller surfer à la Côte des Basques ou autre.

 

Et donc on va vraiment par étape, se désensibiliser tout d’abord en consultation, en cabinet et puis on sort aussi du bureau, du cabinet pour aller dans l’océan. »

Mellow Sea :

« Comment fonctionne la thérapie sur le terrain ? Quel temps ça prend ? »

« Peux-tu nous partager une anecdote liée à cette thématique ? »

Laisser un commentaire