Vous êtes en train de regarder Les baïnes, ces phénomènes naturels à la fois fascinant et terriblement dangereux sur nos plages

Les baïnes, ces phénomènes naturels à la fois fascinant et terriblement dangereux sur nos plages

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Catégorie de poste :Divers
  • Commentaires de la publication :0 commentaire

As-tu déjà entendu parlé des baïnes ? Ces phénomènes de piscines naturelles qui provoquent chaque année de nombreux accidents sur nos plages de la côte ouest et à l’autre bout du monde notamment en Australie.

Nous allons donc comprendre ensemble dans cet article leurs fonctionnements, qu’est-ce qui les rend si dangereuses et comment s’en préserver ?

Qu’est-ce qu’une baïne ?

Les baïnes, terme gascon signifiant « petite bassine », sont des cuvettes naturelles se formant dans des lieux présentant des conditions particulières, ou le phénomène de marée doit être fort, l’endroit captivant relativement bien la houle et le dénivelé faible.

Tu le sais, nos plage de sables fins se transforment à la guise des marées, des vents et des fortes houles qui touchent notre littoral. C’est exactement la même chose pour les baïnes qui sont constamment en mouvement.

Les surfeurs utilisent les baïnes afin de passer la barre pour se rendre au large.

Comment se forment-elles ?

Lorsque les houles formant des vagues viennent se casser sur nos plages, celles-ci emportent progressivement du sable vers le large, formant les bancs de sable au gré des marées. Leurs configurations nous apportent parfois des vagues de classe mondiale.

Lorsque la marée va descendre, l’eau présente entre la plage et le banc de sable va creuser et ouvrir une brèche dans celui-ci. Le phénomène des marées va ensuite faire grossir le banc de sable et creuser une cuvette, c’est-à-dire la baïne. Chaque baïne présente une taille différente, certaines pouvant aller jusqu’à plusieurs mètres de profondeur en fonction de la puissance des houles et des coefficients de marées.

Leurs fonctionnements 

Les baïnes peuvent paraître inoffensives pour la majorité des baigneurs en raison de leurs calmes. Cependant, c’est sous l’eau que le processus s’entame !

Pendant la marée basse, la cuvette est pratiquement vide, les baigneurs et plus particulièrement les enfants peuvent venir s’y baigner sans crainte.

Cependant, lorsque la marée monte, la baïne proche de la plage va progressivement se remplir grâce au surplus d’eau généré par les vagues venant se casser sur les bancs de sable. Le niveau d’eau présent dans la baïne est donc plus élevé que le niveau de l’océan, et le surplus va se vider vers le large, donnant naissance à des « tourbillons » provoquant des courants de fortes intensités tirant vers le large.  

Lorsque la marée est complètement haute, les niveaux d’eau entre la baïne et les bancs de sable sont égaux, les courants sont donc très peu élevés voire inexistants.
Quand la marée se remet à descendre, le phénomène des courants se réenclenche jusqu’à temps que la marée soit complètement basse.

La puissance de ce courant de baïne va différer selon la profondeur de la brèche formée au niveau de celle-ci, mais également en fonction de la puissance des vagues et des marées.
Par exemple, le courant sera bien plus élevé à marée descendante que montante.

La majorité du temps, ce courant qui emporte les baigneurs vers le large est plus rapide que leurs vitesses de nage : nager à contre-courant pour revenir au bord devient donc impossible.

Schéma d'une baïne

Image extrait du mini-documentaire : “Baignade : Comment faire face aux courants ? – Le meilleur du monde de Jamy”

Comment repérer les baïnes et s’en protéger ?

À marée basse, tu pourras facilement repérer les petites piscines d’eau. À marée haute, si tu aperçois des zones d’eau calme et sans vague, entourées par des vagues qui viennent se casser et déferler sous forme de mousses, c’est que tu as affaire à une baïne.

Si la plage dans laquelle tu te rends possède des zones de baignade surveillées, nous te conseillons fortement de venir t’y baigner et de respecter les espaces délimités par des drapeaux. Il ne faut pas hésiter non plus à consulter les informations et les recommandations de baignade mises en avant par le poste de surveillance.

Nous te déconseillons de te baigner en dehors des zones surveillées. Mais en l’absence de celles-ci, si tu n’es pas sûr d’avoir repéré la zone de baignade la plus sécurisée, n’hésite pas à demander conseil aux surfeurs et aux locaux.

Quels sont les solutions si tu es pris dans un courant de baïne ?

Dans un premier temps, si jamais tu es emmené à être pris dans un courant de baïne, la première chose à faire est de ne surtout pas paniquer et de garder ton calme. Comme dit précédemment, nager à contre-courant ne te servira à rien, et ne fera que de t’épuiser.
Le risque de noyade ne sera que plus élevé si tu te fatigues en vain.

La meilleure chose à faire est de te laisser porter par le courant sans t’épuiser afin de te faire ensuite repérer par des sauveteurs ou des surfeurs à proximité qui pourraient venir te porter secours.

Tu peux également tenter de nager en parallèle du courant afin de t’y sortir et de te retrouver ensuite à l’endroit où les vagues déferlent sur les bancs de sable. Tu pourras t’aider des vagues afin de rentrer au bord, ou alors faciliter la prise en charge des sauveteurs.

Que tu sois pratiquant de sport nautique comme le longe-côte ou simple baigneur occasionnel, il est important de connaître le phénomène des baïnes lorsque tu te rends sur les plages de nos littoraux. À défaut de déjà connaitre leur fonctionnement, il est essentiel d’informer autour de toi sur les risques encourus par les baïnes.

Laisser un commentaire